Nationalité italienne

Nationalité italienne

Pratomigranti » Documents » Nationalité italienne
Logo pagine interne
logo pratomigranti.it
icona scelta lingua

Nationalité italienne

Depuis le 13 février 2012, toute information relative aux mesures de concession de la nationalité italienne, dont à l'article 5 et à l'article 9 de la Loi du 5/02/1992 n° 91 (concession par mariage ou résidence) devra être demandée exclusivement à l'URP Multiutente, dans les jours et les horaires d'ouverture au public.
L'article 33 de la Loi 98/2013 prévoit des simplifications pour l'acquisition de la nationalité par la naissance.

Acquisition par la naissance

L’acquisition automatique de la nationalité par la naissance sur le territoire italien, de parents non-citoyens italiens, est prévue seulement:

  • si les deux parents sont inconnus ou apatrides;
  • si l’enfant ne prend pas la nationalité de ses parents selon la loi de l’État auquel ceux-ci appartiennent.

L’enfant de parents italiens, né à l’étranger, acquiert lui aussi la nationalité italienne.

Quand il a 18 ans, l'étranger ou l'apatride, né en Italie, qui souhaite prendre la nationalité italienne, peut démontrer qu'il possède les conditions requises de naissance et de résidence continuative sur le territoire avec tous les documents appropriés, par exemple avec des certifications scolaires ou médicales qui démontrent la présence de l'étranger en Italie dès la naissance et l'insertion dans le tissu socio-culturel, même en cas d'absence éventuelle de ses parents.

En outre, les officiers d'état civil, dans les six mois qui précèdent le 18e anniversaire, doivent communiquer à l'intéressé que, dans le délai d'un an, il peut présenter la déclaration de vouloir prendre la nationalité. En absence de communication, on peut aussi demander la nationalité après ce délai d'un an.

Acquisition par la résidence

Le citoyen étranger, né et résidant en Italie sans interruptions jusqu’à l’âge de la majorité, acquiert la nationalité italienne si, avant l’âge de 19 ans, il déclare vouloir l’acquérir par une déclaration auprès de l’Officier d’État Civil.

Acquisition par naturalisation (pour les citoyens étrangers résidant en Italie)

La nationalité par naturalisation est concédée au citoyen étranger:

  • après 10 ans de résidence légale en Italie pour le citoyen non communautaire;
  • après 4 ans de résidence légale en Italie pour le citoyen communautaire;
  • qui a au moins un des géniteurs ou un parent de deuxième degré, qui est citoyen italien par naissance, légalement résidant en Italie depuis au moins 3 ans;
  • majeur adopté par un citoyen italien qui réside légalement en Italie depuis au moins 5 ans après l’adoption;
  • citoyen étranger possédant le statut d’apatride ou de réfugié, après 5 ans de résidence légale en Italie.

La demande pour l’acquisition de la nationalité italienne doit être présentée au Bureau Relations avec le Public Multi-Organisme (Ufficio Relazioni con il Pubblico Multiente URP).
Les usagers pourront se rendre au siège de la Préfecture, s'ils y sont invités, uniquement pour la notification du décret de concession de la nationalité.

Il faut joindre, à la demande de nationalité, la certification originale qui prouve la possession des conditions requises.
Les demandes sont soumises au paiement d'une contribution d'un montant de 200,00 euros.

Acquisition par mariage

Le/la citoyen/citoyenne étranger qui épouse un citoyen/citoyenne italien peut présenter la demande pour la nationalité italienne si, après le mariage, il réside légalement depuis au moins 2 ans en Italie ou bien 3 ans après la date du mariage en cas de résidence à l'étranger.
Il est possible d'obtenir la nationalité si, au moment de l'adoption de la nationalité, il n'y a pas eu de dissolution, d'annulation ou de cessation des effets civils du mariage et s'il n'y a pas de séparation personnelle des époux.
Donc, si après la présentation de l'instance, il intervient la dissolution, l'annulation ou la cessation des effets civils du mariage ou la séparation personnelle, la concession de la nationalité est niée.

Les délais pour obtenir la nationalité sont réduits de la moitié en présence d'enfants, bien entendu nés du mariage ou adoptés par les époux : 1 an en cas de résidence en Italie et 18 mois en cas de résidence à l'étranger.

Il faut joindre, à la demande de nationalité, la certification originale qui prouve la possession des conditions requises.

Les demandes sont soumises au paiement d'une contribution d'un montant de 250,00 euros.

La demande pour l'acquisition de la nationalité italienne doit être demandée au Bureau Relations avec le Public (URP).

Acquisition de la nationalité par descendance de citoyens italiens

Le citoyen étranger, descendant jusqu’au IV degré, d’Italiens émigrés à l’étranger, avec nationalité italienne, peut demander la reconnaissance de la nationalité italienne.

Où aller

Ufficio relazioni con il pubblico - URP multiutente / Bureau Relations avec le public

Où aller

Servizio immigrazione e cittadinanza - Service immigration et citoyenneté
Dernière mise à jour: martedì 02 novembre 2021
- Inizio della pagina -
Il progetto Pratomigranti è sviluppato con il CMS ISWEB® di Internet Soluzioni Srl www.internetsoluzioni.it